Attente, hospitalisation et conclusions

À quelle perte de poids pouvez-vous vous attendre ?

Le poids que vous allez perdre après l’intervention dépend de différents facteurs, notamment :

  • Votre âge
  • Votre poids avant l’opération
  • Votre état de santé général
  • La procédure chirurgicale
  • Votre aptitude à faire de l’exercice physique
  • Votre engagement à vous tenir aux instructions de régime et le suivi
  • Votre coopération ainsi que celle de votre famille et de vos amis.

Pour diminuer le risque médical du surpoids, il faut atteindre une diminution de poids d’au moins 10%. On vise généralement une perte de 50%. La vitesse à laquelle vous atteindrez ce résultat dépend des mêmes facteurs susmentionnés. Une discussion avec votre chirurgien vous donnera des éclaircissements à ce sujet.

La chirurgie apparaît comme un moyen efficace pour l’amélioration et le contrôle des problèmes de santé résultant de l’obésité. Une étude auprès de 500 patients a révélé que 96% de certaines comorbodités (mal de dos, apnée du sommeil, tension artérielle élevée, diabète et dépression) s’amélioraient ou disparaissaient. Ainsi, malgré une perte de poids relativement peu importante, de nombreux patients souffrant de diabète de type II ont vu leur état de santé s’améliorer, au point de ne plus ou presque plus avoir besoin de médicaments.

 

Comment va se dérouler votre hospitalisation ?

La plupart des patients restent environ 5 à 8 jours en hôpital après une opération ouverte et 2 à 5 jours après une opération par voie laparoscopique.. Vous pouvez quitter l’hôpital lorsque :

  • Vous pouvez absorber suffisamment de liquides et de substances alimentaires par la bouche pour prévenir la déshydratation.
  • Vous n’avez plus de fièvre.
  • Vous contrôlez suffisamment vos douleurs avec les médicaments.

En fonction du type d’intervention subie, il est possible que l’on vous applique un ou deux petits tubes autour de la poche gastrique et de l’estomac court-circuité afin de Drainer les liquides de l’organisme après l’opération. Ces tubes sont généralement enlevés après 3 à 10 jours. Pour prévenir la formation de caillots de sang, il peut être nécessaire que vous portiez des bas de contention ou que d’autres moyens de compression soient appliqués sur vos jambes. Votre chirurgien vous demandera probablement de vous lever et de vous déplacer le plus tôt possible, généralement dans les premières 24 heures.

En fonction de votre situation médicale, il est possible que vous soyez emmené au département des soins intensifs pour pouvoir effectuer un contrôle strict de votre cœur et de vos poumons. Selon les hôpitaux, on demandera aux patients qui utilisent la respiration en pression positive continue (CPAP) ou en pression positive sur deux niveaux (BiBAP) pour leur apnée du sommeil d’emporter leur machine, de manière à ce qu’ils puissent l’utiliser dès après l’opération.

Le régime

Les modifications apportées à votre système digestif exigent des modifications permanentes dans vos habitudes alimentaires que vous devez respecter si vous voulez perdre du poids. Les instructions de régimes post-opératoires varient d’un chirurgien à l’autre. Il est de la plus haute importance que vous suiviez strictement les directives données par votre chirurgien.

Voici quelques directives générales pour un patient qui a subi une opération Bariatrique :

  • Si vous mangez des aliments solides, veillez à bien les mâcher. Vous ne pourrez avaler de grands morceaux de viande sans les avoir soigneusement mixés ou mâcher.
  • Ne buvez pas pendant que vous mangez.
  • Evitez les desserts et autres produits qui mentionnent le sucre comme l’un des trois composants les plus importants.
  • Evitez les boissons gazeuses, les suppléments alimentaires énergétiques, les milk-shakes, les aliments gras et les aliments très riches en fibres.
  • Limitez votre consommation d’alcool.
  • Limitez les en-cas entre les repas

La reprise du travail

Votre capacité à rependre des activités physiques d’avant l’intervention variera en fonction de votre situation physique, de la nature de ces activités et du type de chirurgie Bariatrique subie. De nombreux patients peuvent reprendre leurs activités six semaines après l’intervention. Ce délai peut être beaucoup plus court pour les patients qui ont subi une intervention laparoscopique.

Contraception et grossesse

Il est fortement recommandé que les femmes en âge de procréer utilisent des moyens de contraception les plus efficaces pendant les 16 à 24 mois qui suivent l’opération  Bariatrique. Cette condition est essentielle étant donné les exigences supplémentaires posées, par une grossesse, à votre organisme et le risque existant de lésions fœtales.

Le suivi à long terme

Bien que les effets à court terme de la chirurgie Bariatrique soient connus, il reste quelques questions sans réponse en ce qui concerne les effets à long terme. Il faut étudier les carences alimentaires pouvant survenir au cours des années. Vous devez donc vous soumettre à des contrôles réguliers de l’anémie (diminution du nombre de globules rouges dans le sang) et du taux de vitamine B12, de phosphate et de fer. Les analyses post-opératoires seront effectuées au début au moins tous les 3 à 6 mois et ensuite tous les 1 ou 2 ans. Un suivi à vie est du reste recommandé.

 

Quels sont les risques de la chirurgie bariatique ?

Même si les résultats atteints grâce à la chirurgie Bariatrique sont parfois spectaculaires, des risques et des complications potentiels existent. Avant de prendre la moindre décision, vous devez en être bien informé. Votre médecin vous soumettra probablement un document à signer stipulant que vous avez pris connaissance de la procédure opératoire et des risques éventuels et que votre décision est prise en connaissance de cause.  Avant de signer ce document, vous devez être certain de comprendre ce qui va se passer. Vous devez également être pleinement conscient de ce qui sera exigé de vous après l’opération. Vous devez également savoir quels sont les signes et les symptômes des complications pouvant se produire après l’opération.

Une ou plusieurs des affections et complications suivantes sont possibles après ou durant l’opération chirurgicale :

  • Décès
  • Complications Chirurgicales
  • Toutes sortes de complication liées à l’intervention elle-même peuvent se présenter, de l’hémorragie interne à la lésion d’un organe.
  • Complications Pulmonaires
  • Les complications possibles au niveau des poumons comprennent l’insuffisance respiratoire, l’œdème pulmonaire, la présence de liquide dans le thorax…
  • Complications Cardiovasculaires
  • Dérèglement rythmiques au niveau du cœur, jusqu’à la crise cardiaque.
  • Reins et foie
  • Perturbations entraînant un fonctionnement insuffisant du foie et des reins.
  • Psychosociales
  • Affections psychosociales comme l’anorexie nerveuse et la boulimie.

Outre le risque de décès et de complications sérieuses potentielles, on doit également tenir compte d’un certain nombre d’autres risques.  On entend par là notamment : formation de cicatrices, renvois aigres, infections urinaires, nausée, tension artérielle basse, carence de fer et/ou de vitamines, crampes, diarrhée, perte de cheveux temporaire… D’autres encore peuvent aussi se manifester suite à l’introduction de matériaux « étrangers » dans l’organisme, comme la rupture des agrafes et la pénétration de corps étrangers dans l’estomac (par exemple l’anneau ou une agrafe). Enfin, l’on devra encore tenir compte du fait que la perte de poids souhaitée n’est pas toujours atteinte.

 

Préparation financière

A un moment donné, après avoir pris le temps nécessaire pour réfléchir à toutes les options de chirurgie Bariatrique, vous devrez déterminer la manière dont vous payez l’opération. La sécurité sociale prendra en charge une partie du coût de l’intervention. Le reste, plus ou moins important selon le type d’intervention, sera porté à votre charge. Bien que le remboursement par les compagnies d’assurance de la chirurgie soit généralement accepté, les procédures pour l’obtenir sont souvent longues et fastidieuses. La meilleure manière d’obtenir l’approbation de votre société d’assurance est de collaborer avec votre chirurgien et son équipe.

Voici quelques étapes-clés par lesquelles vous serez amenés à passer avant de pouvoir compter sur un remboursement de l’intervention Bariatrique par votre compagnie d’assurance.

Police d'assurance
Lisez attentivement la « police d’assurance » de votre compagnie d’assurance. Si vous n’en n’avez pas, consultez votre agent ou contactez directement votre compagnie d’assurance.

Médecin généraliste
Il est possible que vous deviez débuter les démarches auprès de votre médecin généraliste. Dans certains cas, celui-ci et même le seul à qui vous puissiez vous adresser pour qu’il vous renvoie à un chirurgie Bariatrique. Même si vous n’avez pas besoin de ses conseils en matière de choix de chirurgien, il est toujours bon de pouvoir compter sur son appui.

Dossier médical
Avant que vous ne consultiez un chirurgien Bariatrique, vous devez préparer vos dossiers médicaux ; ils doivent notamment inclure un rapport sur vos différentes tentatives de régime. Ces documents vous seront utiles à chaque étape du processus d’approbation.

Conservez les documents
Conservez les documents de chaque visite faite auprès d’un thérapeute professionnel pour les problèmes liés à l’obésité ou de participation à des programmes d’amaigrissement sous contrôle. Conservez aussi les documents des « autres » tentatives de perte de poids entreprise via un centre de diététique, ainsi que votre inscription aux clubs de fitness. Conservez précieusement ces dossiers ainsi que d’autres factures.

Lettre d'approbation
Si votre chirurgien vous recommande l’intervention Bariatrique, il rédigera une lettre demandant l’approbation préalable de votre compagnie d’assurance. L’objectif de cette lettre est d’exposer la « nécessité médicale » d’une intervention Bariatrique dans votre cas, afin d’obtenir une approbation pour la poursuite de la procédure. Les informations suivantes y sont généralement mentionnées :

  • Votre taille, votre poids, votre IMC, votre tour de taille et toutes les données dont vous disposez pour déterminer depuis quand vous présentez une surcharge pondérale.
  • Il ne suffit pas de décrire simplement votre affection comme « obésité morbide », il est nécessaire de donner une description complète de vos problèmes de santé résultant de l’obésité, notamment vos rapports thérapeutiques, un historique des médicaments qui vous ont été prescrits et un rapport documenté des effets que ces affections ont sur votre vie quotidienne.
  • Une description détaillée des restrictions imposées par votre surpoids à vos activités quotidiennes, par exemples au niveau de vos déplacements, pour faire vos lacets ou pour votre hygiène personnelle.
  • Un aperçu détaillé des résultats de vos efforts en matière de régime, comprenant les programmes d’amaigrissement, sous contrôle médical ou non.
  • Un historique des programmes d’exercice, comprenant les preuves de paiement d’abonnement à des clubs de santé.
  • Demandez à votre médecin d vous garder des informations tirées de périodiques médicaux à propos de l’efficacité de la chirurgie Bariatrique et plus particulièrement les articles qui traitent du contrôle ou de la disparition des problèmes de santé résultant de l’obésité.

 

Conclusion

La première étape d’un long voyage…

Ces informations détaillées ont été conçues pour vous donner une meilleure compréhension des risques et des avantages des différentes opérations Bariatriques. Nous vous conseillons maintenant d’en parler à votre spécialiste ou à votre généraliste qui vous dirigera vers un chirurgien, spécialiste de l’obésité. Nous attirons votre attention sur le fait que beaucoup de fausses informations sont répandues par des personnes non-compétentes. Parlez-en à des personnes qui ont déjà franchi le pas que vous hésitez à franchir, cela peut vous aider à mieux comprendre ce que vous devez savoir avant de prendre la moindre décision. Votre meilleure source d’information reste en fin de compte le chirurgien Bariatrique expérimenté qui sait comment gérer vos besoins spécifiques avant, pendant et après l’intervention Bariatrique.