Diverticulite du colon

Qu'est qu'une diverticulite

À partir de l’âge de 40 ans, il n’est pas rare de voir se former des diverticules, c’est-à-dire de petites « poches » de la taille d’un raisin, à différents endroits du gros intestin. On appelle cela diverticulose. La diverticulose est une affection qui touche le côlon. C’est un phénomène courant et, dans les pays occidentaux, elle se rencontre chez environ 50 % des gens de plus de 60 ans.

On pense que la plupart des diverticules sont provoqués par des spasmes musculaires non perceptibles ou par un défaut de synchronisation musculaire (des paires de muscles qui ne se contractent pas de manière synchrone).

Un style de vie sédentaire, sans activité physique, et un régime comprenant trop peu de fibres alimentaires représentent des facteurs favorisants la présence de diverticules. La diverticulite est la conséquence d’une inflammation des diverticules.

Les Symptômes

La plupart du temps, les diverticules ne causent aucun symptôme. On les découvre souvent lors d’un examen de routine pour d’autres problèmes digestifs. Cependant, une diverticulite, l’inflammation et l’infection d’un diverticule, engendre une vive douleur.

Les Symptômes courants

  • Généralement la douleur est assez intense et soudaine, au bas de l’abdomen, du côté gauche (fosse iliaque gauche). Parfois la douleur est d’intensité moyenne, variable et augmente progressivement sur plusieurs jours.
  • Etat fébrile ou subfébrile
  • Nausée
  • Trouble du transit se manifestant par une constipation ou  une diarrhée

Symptômes moins fréquents

  • Vomissements
  • Ballonnements
  • Sang s’écoulant du rectum
  • Besoin fréquent d’uriner
  • Douleur ou difficulté à uriner
  • Sensibilité à l’abdomen en portant une ceinture ou en se penchant vers l’avant

Les Complications

La diverticulite peut dégénérer en Péritonite si la paroi du diverticule se perfore et entraîne une infection du péritoine. Une Péritonite exige une intervention médicale d’urgence.

La diverticulite peut aussi entraîner la formation d’abcès, des saignements, une occlusion du côlon ou de l’intestin grêle, ou même, plus rarement, la formation d’une Fistule, c’est-à-dire un conduit anormal entre le côlon et différents organes de la cavité abdominale tels la vessie, l’intestin grêle, l’utérus ou le vagin.

Mesures préventives de base

Un mode de vie actif et une alimentation comportant une bonne quantité de fibres alimentaires (légumineuses, céréales à grains entiers, fruits et légumes) font diminuer le risque de diverticulose et de diverticulite. Par exemple :

  • Augmenter progressivement l’apport en fibres alimentaires.
  • Réduire la consommation de produits céréaliers raffinés.
  • Boire suffisamment.
  • Manger moins de viande et de matières grasses.
  • Consommer des probiotiques.
  • Faire régulièrement de l’activité physique.
  • Bien mâcher.

Mesures pour prévenir les récidives

  • Consommer davantage de fibres alimentaires, soit de 25 g à 30 g chaque jour. Les légumineuses (6 g par 125 ml) en sont la meilleure source. Un supplément de fibres (Metamucil® ou autre) est une bonne solution pour atteindre la quantité recommandée de fibres.
  • Boire davantage. Les fibres absorbent le liquide et aident à éliminer les selles.
  • Pratiquer régulièrement une activité physique.

Le Diagnostic

Le diagnostic est clinique, le CT Scan abdominal étant l’examen de choix pour confirmer le diagnostic et rechercher des complications.

Les Traitements

De 15% à 25% des gens ayant une diverticulose souffriront, un jour, d’une diverticulite. Les traitements de la diverticulite varient selon la gravité des symptômes. La grande majorité (environ 85 %) des gens souffrant d’une diverticulite peuvent être traités sans chirurgie.

Diverticulite sans intervention chirurgicale

1 – Alimentation

Suivre un régime alimentaire adapté. Ce régime se déroule en cinq étapes successives. À noter que le régime liquide strict, qui est la première étape, est en général suivi à l’hôpital.

  1. Suivre un régime liquide strict ou recevoir une nutrition Parentérale (nutrition par voie veineuse).
  2. Suivre un régime semi-liquide.
  3. Suivre un régime restreint en fibres et en résidus.
  4. Adopter un régime riche en fibres solubles et modéré en fibres insolubles.
  5. Adopter la diète pour diverticulose, riche en fibres de tous types.
  6.  

2 – Médicaments

Des antibiotiques sont souvent nécessaires pour contrôler l’infection. Il est important de les prendre tels que prescrits pour éviter que les bactéries s’adaptent et développent une résistance à l’antibiotique.

Pour soulager la douleur, des Antalgiques simples peuvent être prescrits. Des analgésiques plus puissants sont souvent nécessaires même s’ils peuvent causer la constipation et potentiellement aggraver le problème.

Diverticulite avec intervention chirurgicale

1 – Résection

L’acte chirurgical consiste en la Résection de la partie malade du colon. Elle  se fait par Laparoscopie, à l’aide d’une caméra et de trois ou quatre petites incisions qui évitent d’ouvrir l’abdomen, ou par une chirurgie ouverte traditionnelle.

2 – Résection et Colostomie.

Si l’infection est trop étendue pour permettre de relier le rectum (la dernière partie du gros intestin) aux parties non atteintes du côlon, une Colostomie peut devenir nécessaire. Le côlon est alors amené à la peau par une ouverture dans la paroi abdominale (une stomie) et un sac est apposé sur la peau pour recueillir les selles. La stomie peut être temporaire, le temps que l’inflammation disparaisse, ou permanente. Lorsque l’inflammation a disparu, une seconde opération permet de relier de nouveau le côlon au rectum.

Actuellement, il est recommandé d’attendre au moins trois crises de diverticulite (avec diagnostic radiologique) avant de procéder à un traitement chirurgical. Une Chirurgie élective sera alors réalisée pour procéder à la Résection de la partie atteinte, habituellement la partie gauche du gros intestin.

Il est donc important de consulter un médecin si l’on pense présenter les signes et symptômes d’une diverticulite afin qu’un diagnostic radiologique puisse être fait et un traitement approprié débuté.