Occlusions Intestinales

Une occlusion intestinale est un blocage partiel ou complet de l’intestin, qui empêche le transit normal des matières fécales et des gaz. Ce blocage peut se produire aussi bien dans l’intestin grêle que dans le côlon.

Causes

L'occlusion sur bride est une obstruction du petit intestin due à des adhérences abdominales.

Les adhérences sont des accolements produits naturellement par la cicatrisation du péritoine, cicatrisation qui se produit chaque fois qu'il est « agressé » d'une façon ou de l'autre : infection à l'intérieur de l'abdomen, inflammation, mais surtout plaie chirurgicale.

Dès les premières minutes de l'agression, le péritoine secrète du liquide, des protéines qui vont se comporter comme de la colle, accolant les organes, limitant la diffusion des processus inflammatoires, cloisonnant la cavité abdominale et permettant l'action d'agents anti-infectieux. C'est donc un processus bénéfique.

Une fois l'épisode inflammatoire passé, la cicatrisation achevée, les accolements se relâchent, se libèrent. Mais partiellement, et parfois très peu. Si bien, et d'autant que l'agression initiale a été plus forte et plus étendue, qu'il peut rester de très nombreuses zones d'accolements dans le ventre. Parfois même, ces « constructions » inflammatoires prennent, entre deux organes, l'allure de véritables cordelettes, étroites et fermes, que l'on appelle alors « brides ». L’intestin s’enroule autour de ces brides ce qui crée un volvulus ( torsion de l ‘intestin sur lui-même), une occlusion digestive et une Strangulation des vaisseaux nourriciers de l’intestin source d’Ischémie voire de Nécrose intestinale.

Les hernies et les tumeurs sont aussi des causes relativement fréquentes d’obstruction mécanique de l’intestin grêle. Plus rarement, celle-ci sera causée par un rétrécissement anormal à la sortie de l’estomac, la torsion du tube intestinal sur lui-même (volvulus), des maladies inflammatoires chroniques, comme la maladie de Crohn, ou le retournement d’une partie de l’intestin dans l’autre (invagination).

Dans le côlon, les causes de l’obstruction intestinale sont le plus souvent une tumeur, des diverticules, ou une torsion du tube intestinal sur lui-même. Plus rarement, l’occlusion sera due à un rétrécissement anormal du côlon, une invagination, des bouchons de selles (fécalome) ou la présence d’un corps étranger.

Lorsqu’elle n’est pas d’origine mécanique, l’occlusion intestinale résulte d’une anomalie du fonctionnement des intestins. Ces derniers n’arrivent plus à faire transiter les matières et les gaz, sans qu’il y ait obstacle physique pour autant. C’est ce qu’on appelle l’iléus paralytique ou pseudo-obstruction intestinale. Ce type d’obstruction se produit le plus souvent après une chirurgie des intestins.

Symptomes

L occlusion intestinale se traduit par plusieurs symptomes :

  • les douleurs abdominales constantes, précoces, localisées ou diffuses, le plus souvent à type de crampe d’intensité variable.
  • les vomissements variables dans leur fréquence et leur abondance. Ils sont d'autant plus précoces que l'obstacle est haut situé.
  • l'arrêt des matières et des gaz est le symptôme principal, mais il peut être masqué par la vidange du segment intestinal distal. Il est d'autant plus précoce que l'obstacle est bas situé.
  • Le Météorisme associe un ballonnement abdominal visible à l'inspection et un tympanisme décelé par la percussion. L'abdomen est tendu et sensible de façon diffuse, habituellement souple mais une défense localisée peut traduire la souffrance d'une anse intestinale.

Diagnostic

L’examen clinique met en évidence un abdomen fortement ballonné et douloureux. Le diagnostic est confirmé par l'examen radiologique de l'abdomen sans préparation debout de face . Il montre le signe radiologique fondamental de l'occlusion intestinale : les niveaux hydro- aériques.

Le Scanner abdominal sans et avec injection de produit de contraste est réalisé de plus en plus souvent devant un tableau clinique d’occlusion dont la cause n’est pas évidente d’emblée. Il est utile non seulement au diagnostic positif mais surtout au diagnostic topographique et étiologique de l’occlusion.

Un lavement opaque aux produits hydrosolubles (gastrograffine) peut être utile au diagnostic des occlusions coliques, pour préciser le niveau de l’obstacle et sa nature.

Traitement

L’occlusion intestinale nécessite une prise en charge chirurgicale en urgence.

Cette prise en charge est :

  1. Toujours précédée par un temps de traitement médical.
    Le premier geste d'urgence est la mise en place d'une sonde naso-gastrique.
    En effet, l'aspiration par la sonde permet de réduire l'accumulation des liquides, de rompre le cercle vicieux de la distension et de l'Ischémie et parfois de reprendre le transit intestinal. Dans certains cas d’adhérences occlusives liées à une ancienne intervention, l’évolution peut ainsi être favorable conduisant à une disparition de la douleur et une reprise du transit, évitant au patient une nouvelle intervention chirurgicale.
     
  2. Dépendante de la cause de l'occlusion :
    - Les occlusions par obstruction peuvent parfois céder sous traitement médical ce qui permet leur traitement dans de meilleures conditions à froid. En urgence, différents gestes chirurgicaux sont envisageables : Colostomie simple de derivation (poche pour récolter des selles), Résection sans Anastomose (opération de Hartmann), Colectomie totale…
    - Les occlusions par Strangulation de type occlusion sur bride ou sur hernie étranglée doivent être opérées en urgence en raison du risque de Nécrose intestinale. L'intervention consiste à sectionner la bride ou libérer le Collet herniaire selon le cas; il faut ensuite examiner la vitalité de l'anse digestive : en cas d'Ischémie persistante, une Résection intestinale avec Anastomose est nécessaire.