Introduction

Qu'est-ce que l'obésité ?

L'obésité est le résultat d’une accumulation excessive de graisse dans l'organisme. Il s'agit d'une maladie chronique. D’après le National Institute of Health (NIH), une augmentation de 20 % de la « masse corporelle idéale » constitue le seuil à partir duquel l'excès de poids devient un risque pour la santé. Aujourd’hui, près d’un Belge sur deux souffre d’excès de poids, ou d’obésité. On estime à environ 50.000 le nombre de Belges souffrant d’obésité morbide.

Quelles sont les causes de l'obésité ?
Facteurs génétiques

L'obésité observée chez plusieurs membres d’une même famille est souvent une indication qu’il pourrait s'agir d’un problème héréditaire. Selon certaines études scientifiques, il apparaît dans 80% des cas, que des facteurs génétiques conduisent directement à l'obésité morbide. Malheureusement, le méchanisme de l'influence génétique sur le poids n'a pas encore été totalment identifié.

Facteurs environnementaux

Par facteurs environnementaux, on entend le style de vie comme les habitudes alimentaires et les exercices physiques.

Facteurs psychologiques

Les facteurs psychologiques influencent nos habitudes alimentaires. De nombreuses personnes mangent pour refouler leurs émotions négatives tels l’ennui, le chagrin ou la colère. L'obésité est encore trop souvent considérée comme un manque de volonté ou une faiblesse. Pourtant, il faut considérer l’obésité comme une maladie chronique plutôt qu’un style de vie inadapté.

Facteurs physiologiques

Certaines maladies peuvent conduire à une prise de poids importante, ou à l’obésité, comme par exemple l’hyperthyroïdie, la dépression, des problèmes neurologiques. Certains médicaments, tels que les stéroïdes et les antidépresseurs, peuvent également causer une prise de poids excessive.

Indice de masse corporelle – IMC
Body Mass Index - BMI

L’indice de Masse Corporelle (IMC) ou Body Mass Index (BMI) = kg/m2 est le résultat d’un calcul du rapport entre le poids et la taille d'un individu.

Exemple – Taille 1,70m pour un poids de 130kg
Taille au carré : 1,70 m x 1,70 m = 2,89 m2
Poids divisé par la taille au carré : 130 / 2,89 = 44,9
BMI = 44,9

Calculez votre BMI


 

L’IMC donne une idée de la gravité de l’obésité
IMC Catégorie Risque de comorbidité
IMC < 19,9 Poids insuffisant Limité
20 < IMC < 24,9 Poids normal Léger
25 < IMC < 29,9 Poids excessif Moyen
30 < IMC Obésité Important
40 < IMC Obésité morbide Très important

L’IMC n’est pas le seul indicateur à évaluer pour donner une image du taux de graisse. L’obésité avec un taux de graisse élevé dans la région abdominale comporte le plus de risques en ce qui concerne les comorbidités.

La mesure du tour de taille est un facteur très important pour déterminer si une personne est candidate pour un traitement chirurgical. 

Chez l'homme
Tour de taille > 94 cm = obésité

Tour de taille > 102 cm = obésité morbide

Chez la femme
Tour de taille > 80 cm = obésité
Tour de taille > 88 cm = obésité morbide

Qu’est ce que l’obésité morbide ?

L’obésité est qualifiée de morbide quand le risque d’un ou plusieurs problèmes de santé, ou de maladies résultants de l’obésité, augmente de manière considérable. Ces problèmes de santé secondaires, engendrés par l'obésité, comme le diabète et l'hypertension, sont également appelés comorbidités. On parle d’obésité morbide en cas d'IMC de 40 ou plus.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaît l'obésité comme une maladie. Selon l’American Society for Bariatric Surgery (ASBS) et le NIH (National Institutes of Health), l'obésité morbide est une maladie grave, qui doit être traitée comme telle. C’est aussi une maladie chronique, ce qui signifie que ces symptômes se développent d’une façon progressive.

Conséquences de l’obésité morbide: les risques pour la santé

Bien plus qu’un problème esthétique, l’obésité est un problème de santé majeur. L'obésité morbide va de pair avec le risque d’une espérance de vie diminuée. Les affections secondaires les plus courantes :

Diabète de type II
Les personnes obèses développent une résistance à l'insuline, entraînant un taux de sucre trop élevé dans le sang. Avec le temps, le diabète engendre des lésions graves dans l’organisme; cécité, problèmes vasculaires..

Tension artérielle élevée et problèmes cardiaques
Une surcharge pondérale perturbe le fonctionnement du cœur. L’hypertension (haute tension artérielle) qui en résulte peut donner lieu à des accidents cérébro-vasculaires, et à des lésions importantes du cœur et des reins.

Ostéo-arthrose des articulations supportant le poids
Le poids supplémentaire, supporté principalement par les articulations des genoux et des hanches, entraîne leur usure précoce. Leur inflammation entraine de douleurs importantes.

Apnée du sommeil et problèmes respiratoires
L'accumulation de graisse au niveau de la langue et du cou peuvent former une obstruction intermittente, qui entrave la respiration. Cette obstruction augmente lorsque l’on dort sur le dos, ce qui amène le patient à se réveiller plusieurs fois par nuit pour changer de position. Le manque de sommeil récurrent entraîne de la somnolence et des maux de tête pendant la journée.

Reflux gastro-oesophagien et renvois aigres
L’estomac contient de l’acide. Cet acide cause rarement des problèmes tant qu’il reste dans l’estomac. Si l'acide remonte dans l’œsophage, on parle de reflux gastro-oesophagien et de «renvois aigres». Environ 10% à 15% des patients qui présentent ce symptôme vont développer un syndrome de Barrett. Il s’agit d’une affection pré-cancéreuse de la membrane interne de l’œsophage, qui peut entraîner à terme un cancer de l’œsophage.

Dépression et diminution de la qualité de vie
Les personnes qui ont un problème de surcharge pondérale sont confrontées à des défis constants sur le plan émotionnel : échecs répétés de régimes, rejet de la famille et des amis, moqueries et remarques d’inconnus... Les personnes obèses sont souvent confrontées aux préjugés et à la discrimination, par exemple lorsqu'elles cherchent du travail. Elles ont des difficultés à s’asseoir aisément dans tous les fauteuils, ou à voyager confortablement en bus ou en avion. Souvent, de nombreuses années de souffrance génèrent du stress, de l'angoisse et de la dépression chez les personnes en surpoids. Les conséquences sociales, psychologiques et économiques de l'obésité morbide peuvent être très conséquentes.

Lésions de la peau
L’hygiène de la peau peut poser un problème important chez les personnes obèses, notamment dans les plis du corps. Les frottements, ainsi que la macération entraînent des lésions et des infections dermatologiques. Une odeur de macération difficile à éliminer est aussi souvent observée.

Jambes gonflées et ulcères de la peau
Un gonflement des membres inférieurs est fréquent. Il est dû à la présence de petits caillots de sang dans les veines des membres inférieurs. Si ce symptôme n'est pas traité, il peut en résulter des lésions de la peau difficiles à cicatriser.

Incontinence urinaire
Un ventre très lourd et un relâchement du plancher pelvien peuvent entraîner un affaiblissement du clapet de la vessie. Cela peut donner lieu à des pertes urinaires incontrôlées lors de toux, d’éternuement ou de rire.

Dysfonctionnement menstruel et stérilité
Les femmes souffrant d’obésité morbide présentent souvent des dysfonctionnements dans leur cycle menstruel, des interruptions de cycle, des irrégularités, et une douleur accrue lors de la menstruation. La femme obèse peut également avoir des difficultés a tomber enceinte.

Stase veineuse des jambes
Les affections du cœur ou des reins résultant de la surcharge pondérale peuvent aussi donner lieu à une maladie connue sous le nom de stase veineuse. Le retour normal du sang des membres inférieurs vers le cœur via les veines est perturbé. Une conséquence fréquente en est le gonflement des mollets et des chevilles.

Hypertension idiopathique intracrânienne (HII)
Aussi connue sous le nom de Pseudotumor Cerebri, cette affection se caractérise par une pression augmentée du liquide céphalo-rachidien. Ce liquide irrigue le cerveau et la moelle épinière. L’HII est très fréquente chez les femmes obèses en âge de procréer.Non soignée, l’HII peut mener à une diminution ou une perte de la vue.

Dyslipidémie (perturbation du métabolisme des lipides)
Le terme de dyslipidémie désigne une perturbation des matières grasses dans le sang. Une forme fréquente de dyslipidémie est communément appelée « haut cholestérol ». L'une des conséquences majeures de la dyslipidémie provient du fait que certaines artères peuvent se boucher complètement et créer une véritable menace pour la santé du patient.

Embolie pulmonaire
Une embolie pulmonaire est due à un caillot provenant de la circulation veineuse. La plupart des embolies pulmonaires sont causées par des caillots provenant des membres inférieurs, une affection connue sous le nom de thrombose veineuse profonde. Chez les personnes en surpoids, une sensibilité accrue aux perturbations de circulation augmente le risque de développer une embolie pulmonaire.

Cancer
Les personnes souffrant d’obésité courent un risque plus élevé de développer certains types de cancers. Chez la femme, les cancers de la vésicule biliaire, de l'utérus, du col de l’utérus, des ovaires et du sein sont plus souvent observés. Chez l'homme, les cancers du colon et de la prostate sont plus fréquents.

Mortalité
Le risque de décès précoce augmente avec le BMI. Chez les personnes qui ont un poids deux fois supérieur à la normale, le risque de décès précoce est doublé par rapport à celui d’une personne non obèse. Le risque de décès résultant du diabète ou d’un problème cardiaque est 5 à 7 fois plus grand.